Retour sur le conseil municipal du 9 novembre 2021

Nous vous proposons de revenir en vidéo sur nos principales interventions lors du dernier conseil municipal du 9 novembre 2021.

🎥 Retour en vidéo sur l’intervention d’Isabelle PAGANI au Conseil municipal du 9 novembre 2021 relatif au rapport d’orientation budgétaire déposé par la majorité.

C’est un moment important pour notre collectivité car c’est à cette occasion que nous sont présentées les grandes lignes budgétaires de l’année à venir.


Un rapport essentiellement axé sur l’urbain alors que nous traversons une crise sanitaire sans précédent. Entre 13 et 14€ millions d’euros d’investissements. Toutes politiques en direction du social ou de l’éducation sont totalement occultées.


Globalement ce rapport fait apparaître un certain nombre de réalités qui méritent d'être soulignées :

Aucune reconnaissance pour le monde associatif.

Aucun plan ambitieux pour l’environnement.

Aucune réponse aux enjeux majeurs de notre quotidien.


➡️ La majorité municipale avait fait le choix politique dès le début du mandat précédent de sabrer dans les subventions aux associations avec nécessairement pour objectif de financer d’autres politiques. Et c’est là que nous avons une vision opposée.

Nous estimons en effet que les associations jouent dans notre ville un rôle essentiel et qui l’est nécessaire de les soutenir.

✅ Il faut les protéger qu’elles soient portées par l’éducation populaire, la culture, l’éducation, le sport…


🎡 Comme de nombreux romanais nous sommes aujourd’hui en colère de la fermeture de la Foire du Dauphiné et alors que depuis plus de 7 ans nous avons eu de cesse de demander à la majorité municipale de se saisir de ce dossier pour éviter la situation que nous subissons aujourd’hui mais elle a préféré rester sourde à nos nombreuses demandes. La foire c’était une manifestation populaire et emblématique de notre ville que les Romanais toutes générations confondues appréciaient de s’y rendre chaque année en famille. Elle est aujourd’hui éteinte et le monde associatif en prend un sacré coup.


🏛 Quant au musée de le Résistance et de la déportation il connaît la même destinée. Romans, ville de Résistants représentante des hommes et des femmes qui se sont battus pour notre liberté connait une attaque sans précédent en matière de respect et de reconnaissance de notre passé. Il existe pourtant des possibilités pour faire en sorte que ce musée se développe et puisse continuer à transmettre notre mémoire au plus grand nombre de visiteurs et particulièrement pour les jeunes générations. L’internet ne remplacera jamais les objets du passé.


🤝 En ce qui concerne les associations qui œuvrent pour plus de solidarité le constat est tout aussi inquiétant. La pauvreté à Romans s’accentue et vous choisissez de continuer à baisser la subvention au CCAS. Il est urgent de mettre en place une politique sociale en réponse à la situation de précarité que connaît bon nombre de famille Romanaise comme il est indispensable de redonner de l’oxygène aux associations de l’éducation populaire fragilisées par une commande politique en inéquation avec les moyens qui lui sont accordés.


Sur les investissements, l’enveloppe budgétaire annoncée pour l’année à venir se situe entre 13 et 14 M €.


Elle sera dédiée principalement aux projets urbains :

🌳 Au réaménagement du parc Saint Romain,

🌿 A la reprise des chemins des Bœufs,

⛪️ A la réhabilitation de la Collégiale Saint-Barnard.

🏗 Au lancement de l’appel à projet du tenèment Voltaire

🏢 Aux aides aux commerçants

🎥 Au déploiement de 100 caméras dans le secteur pavillonnaire de la ville


Une programmation quasiment identique à l’année précédente dont certains projets ont notre assentiment pour un intérêt évident pour l’avenir de la ville mais qui globalement ne laisse aucune place en matière de politiques éducative ou d’action sociale, de santé et logement tout aussi nécessaires.


👫 Puisque la ville prétend vouloir obtenir le label « ville amie des enfants » pourquoi ne pas faire le choix d’augmenter les dotations en fournitures aux écoles afin qu’elles puissent travailler avec efficience ? Pourquoi ne pas faire le choix dès maintent de relever les effectifs des ATSEM ou de rétablir les deux premiers quotients familiaux pour les familles les plus en difficulté financièrement ?


🌱 La pauvreté de la programmation en matière de politique environnementale est criante. Il est bien dommage d’ailleurs que la majorité ait fait le choix en 2014 de stopper le dispositif Agenda 21 et qui était un outil si précieux en matière de lutte de préservation de l’environnement pour une commune. Romans avait été le précurseur.


👮🏻‍♀️ Il est un domaine que la majorité municipale justifie par la nécessité de jouer sur l’attractivité de la ville qui est celui de la sécurité avec l’annonce du déploiement de 100 caméras supplémentaires et le retour à une gestion municipale en matière de prévention qui mérite sur ce point questionnement.

Ce transfert sur la commune de la charge de la sécurité qui est une des fonctions régaliennes de l'Etat engendrant un investissement financier très important que la majorité a choisi de faire porter aux Romanais par leurs impôts n’apporte pas le résultat escompté.

Nous le réaffirmons, la lutte contre l’insécurité se doit pour être efficace d’être accompagnée d’une politique de prévention ambitieuse et en la matière force est de constaté que ce n’a pas été jusqu’à ce jour votre priorité, bien au contraire.


La municipalité a affiché sa volonté de remunicipaliser la prévention. Mais quelle est l’efficacité en stoppant aussi brutalement, de façon unilatérale la convention qui unit la ville à la Sauvegarde de l’Enfance et alors qu’elle est une experte en la matière et qu’une partie de ses besoins financiers est portée par le département ? Combien de temps faudra-t-il pour que la ville forme et remette sur le terrain des éducateurs sur les quartiers auprès des jeunes en difficultés ? Combien d’années faudra-t-il pour rétablir, le lien, la confiance auprès de ces jeunes ? Quid de ces années perdues ? Et enfin combien cela va coûter à la ville ?

Pourquoi faire le choix de fermer le centre de loisir pour les 6-11 ans sur le quartier de la monnaie ? Pourquoi avoir fermé un bureau de vote ? Pourquoi avoir fermer ou laisser fermer tous dispositifs permettant toutes préventions ?


Tous ces questionnements sont restés malheureusement sans réponse de la part de Mme le Maire qui a comme trop souvent fait le choix de ne pas répondre.

Le débat d’orientation n’en fut finalement pas un.


#debatdorientationbudgetaire #budget2022 #conseilmunicipal

🎥 Retour en vidéo sur l’intervention de Yasmina BOYADJIAN au Conseil municipal du 9 novembre 2021 sur l’obtention de la ville de Romans du label « Ville amie des enfants ».


On ne peut que se féliciter de l’obtention de ce label si cela peut faire revenir la majorité municipale sur l’ensemble des décisions contraires aux intérêts des enfants et en particuliers aux plus démunis, prises depuis 7 ans :

➡️ la diminution du budget de la caisse des écoles,

➡️ la suppression des deux premiers quotients familiaux pour les familles les plus pauvres entraînant une augmentation des tarifs de la cantine et du périscolaire de plus de 54%,

➡️ la diminution des Dotations aux écoles, et la réductions des effectifs d’atsem,

➡️ les attaques frontales auprès des associations humanitaires qui accueillent les réfugiés mineurs,

➡️ les baisses drastiques des subventions pour les associations d’éducation populaire,

➡️ la crèche située dans le quartier de la Monnaie qui a brûlé en 2017 n’a toujours pas été reconstruite,

➡️ la fermeture du centre de loisirs des 6-11 ans de la Monnaie,

➡️ et dernièrement l’arrêt brutale de la convention liant la mairie à la sauvegarde de l’enfance mettant fin aux fonctions de trois éducateurs spécialisés sur le quartier de la Monnaie et du centre ancien.


#conseilmunicipal