Retour sur le conseil municipal du 29 juin 2021

Nous vous proposons de revenir en vidéo sur nos principales interventions lors du dernier conseil municipal du 29 juin 2021.

🎥 Retour en vidéo sur l’intervention d’Isabelle Pagani lors du conseil municipal du 29 juin 2021 sur le compte administratif.


Pour rappel le compte administratif retrace l’ensemble des mouvements, c'est à dire l’ensemble des recettes et des dépenses effectivement réalisées par la Ville sur une année. Il permet de contrôler la gestion de la commune, ainsi de vérifier que les dépenses annoncées lors du budget primitif sont bien celles réalisées. A ce titre, son examen constitue un acte majeur de la vie communale. Ce compte administratif doit être voté une fois par an en conseil municipal.


❌ Nous avons voté contre ce compte administratif dans la mesure où les choix politiques de la majorité municipale ne sont pas les nôtres et ne correspondent pas à nos valeurs. Le social et l’écologie sont les deux grands absents des choix politiques de la majorité, ce que nous déplorons. Le tissu associatif est toujours aussi peu considéré et eu égard à la situation sanitaire que nous traversons aucune mesure n’est prise en la matière.


D’autres choix seraient nécessaires pour notre ville.

🎥 Retour en vidéo sur l’intervention de Yasmina Boyadjian au Conseil municipal du 29 juin 2021 sur le contrat de Ville 2021.


Un contrat de ville qu’est ce que c’est ⁉️


Il s’agit d’un contrat signé entre l’Etat, les collectivités territoriales (communes, départements, régions) et leur groupements (intercommunalités) et d’autres partenaires sociaux (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Tribunal de Grande Instance, Rectorat, Caisse des Dépôts et Consignations, Agence Régionale de Santé, Pôle emploi, CAF, bailleurs sociaux et organismes HLM…).


Le Contrat de Ville engage chaque partenaire signataire à mettre en œuvre des actions concertées pour améliorer la vie quotidienne des habitants dans les quartiers connaissant des difficultés, dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de l’habitat et du cadre de vie, de la délinquance, de l’accès aux droits, de la santé…

La politique de la Ville est censée réequilibrer les inégalités sociales dans une approche territorialisée.

A Romans-sur-Isère : le Centre Ancien et le Quartier Est (la Monnaie et la cité Jules Nadi) sont toujours des quartiers prioritaires.

Les fragilités et les problématiques demeurent sur ces deux quartiers.


Pourtant on ne peut que constater la faiblesse de participation de la ville dans l’aide apportée à ces quartiers prioritaires, ainsi que l’absence d’aide de la région, laissant l’Etat quasiment seul payeur, alors même que ses subventions ont été divisées par trois en 10 ans.


Si on se concentre sur le quartier de la monnaie : Quelle politique d’insertion ? Quelle politique d’aide à l’éducation, à la parentalité, et à la citoyenneté sur ce quartier ?

Nous soulignons la Carence manifeste d’aide de la ville dans les domaines de soutien à la réussite éducative, de renforcement de la place des parents ; dans le développement économique, la prévention de la santé, l’attractivité des quartiers, la tranquilité publique et dans la restructuration du patrimoine bati.


Notre responsabilité d’élu est d’alerter une énieme fois la majorité municipale sur l’abandon de ce Quartier et de ses habitants qui sont des romanais à part entière,

que ce soit les commerçants pénalisés par les carcasses de voiture laissées pendant plusieurs semaines, les jeunes et les familles avec le démantèlement du centre de loisir pour les 6-11 ans, la maison citoyenne qui n’a toujours pas de local, la crèche qui a brulé en 2017 et n’est pas encore reconstruite, ...


Le taux de chômage est le double de la population romanaise dans son ensemble, comme le pourcentage de personnes vivant sous le seuil de pauvreté qui est 2 fois plus important que sur le reste de la ville, et 4 fois plus important qu’au niveau national. Romans fait partie des villes avec l’attractivité la plus basse (moins de 0.5% d’augmentation de population entre 2006 et 2016).


Nous aimerions que ce quartier prioritaire reprenne vie, que des gens s’y rencontrent et qu’il redevienne un lieu de mixité sociale et d’intégration républicaine.

🎥 Retour en vidéo sur l’intervention de Valentin ROBERT au Conseil municipal du 29 juin 2021 sur la santé.


Vous êtes nombreux à nous faire part de vos difficultés à trouver un médecin généraliste ou un spécialiste. La lutte contre les déserts médicaux doit être une priorité pour répondre à vos attentes. D’autant plus que la situation devrait d’ailleurs s’aggraver dans les années à venir, en effet plus de 25% des médecins ont plus de 60 ans.

C’est pour cette raison que nous nous sommes félicités de l’avancée du dossier de création d’une maison de santé par l’intermédiaire de la société Office Santé qui a déposé le permis de construire le 25 février dernier et espère pouvoir livrer les locaux avant l’été 2022.


Mais au delà de la création de cette maison de santé, nous avons profiter du conseil municipal pour rappeler notre attachement à la création d’un centre de santé sur notre commune.


Quel est la différence entre maison de santé et centre de santé ⁉️

Un centre de santé salarie des médecins et pratique le tiers payant à la différence des maisons de santé dans lequel les médecins exercent de façon libérale. Les deux sont bien sur complémentaires.


Nous avons donc appelé la majorité municipale à soutenir fortement les deux projets de centre de santé qui se développe sur Romans :

✅ l’un en lien avec la CGT et l’hopital de Romans. En effet, la CGT a rencontré le directeur de l’hôpital de Romans afin de voir avec eux s’il serait envisageable de créer un centre de santé en lieu et place de l’ancien EHPAD.

✅ l’autre porté par Oxance qui est prêt à construire un nouveau centre de santé en remplacement du centre de santé de la rue du Puy qui est fermé depuis le premier confinement.


Les centres de santé sont une des solutions à la désertification médicale car ils correspondent aux attentes des jeunes médecins qui sont plus de 63% à vouloir exercer leur métier en tant que médecin salarié.

Nous resterons vigilants sur ce dossier et accompagnerons tous les projets de centre de santé. Chacun doit pouvoir se faire soigner normalement.

🎥 Retour en vidéo sur l’intervention de Valentin ROBERT au Conseil municipal du 29 juin 2021 sur les travaux de la place majeure.


La rénovation du plateau (du rond-point Paul Deval au rond-point de l’Europe) est un projet majeur pour notre ville.

En effet, la rénovation de cette place est un projet urbain qui doit avoir pour ambition de porter notre ville sur les 20 années à venir en concurrence évidente avec ses sœurs valentinoise et montiliennes ayant elles depuis longtemps modifier leur centre-ville pour le rendre plus attractif.


Ce projet important, lancé il y a maintenant 8 ans puis abandonné pour des raisons encore inconnues et à nouveau relancé, nous l’avons toujours appelé de nos vœux et nous l’avons même inscrit dans notre programme de campagne.


Cette rénovation doit répondre aux attentes des romanais, qu’ils soient habitants, commerçants, usagers, ou touristes …

Pour cela une véritable concertation aurait été nécessaire.


Or seulement 142 romanais ont été consulté ce qui représente : 0,42% des romanais ‼️

La période choisie par la majorité municipale n’était pas la bonne en raison du confinement lié à la crise du COVID 19.


C’est pourquoi nous demandons à la majorité municipale, au regard de l’importance du projet, de prévoir une nouvelle période de concertation dans une contexte sanitaire plus détendu comme on l’avait déjà demandé lors du conseil municipal du 4 février dernier, afin d’aboutir à une réelle concertation.


C’est un enjeu urbain très fort qui va inscrire notre ville dans un avenir lointain.

Nous serons présents lors de la réunion publique de présentation de la rénovation du cours Pierre Didier qui aura lieu ce jeudi à 18h.


#travaux #placemajeur #conseilmunicipal